Monuments Bargème

visiter_clip_image002
visiter_clip_image004

Le Château des Pontevès mentionné dès 1225, fut détruit pendant les guerres de religion. Une grande partie des constructions intérieures a été démolie, mais sa silhouette se dessine encore, grâce aux éléments défensifs conservés. C’est un vaste quadrilatère flanqué de tours rondes et d’un imposant donjon carré. A l’intérieur de son enceinte, la cour d’honneur donnait accès aux grandes et nombreuses dépendances et à la Chapelle.
Le Château est depuis janvier 2008 patrimoine communal de Bargème.

L’enceinte fortifiée : Le vieux village conserve de nombreux vestiges, remparts intacts dans sa partie Sud et Est. Inscrit à l’inventaire des monuments historiques

visiter_clip_image006
visiter_clip_image008

Deux portes du XIVe siècle : La porte de Garde, La porte du Levant toutes deux étaient munies d’une herse permettant le soir venu de fermer le village. La porte du Château est remarquable avec son arc brisé. Inscrites à l’inventaire des monuments historiques

Sur la façade d’une ancienne demeure, La Maison de Gaston, une pierre sculptée porte les armes accolées de Pontevès et des Agoult, rappelant l’union des deux familles au XIIIe siècle. .

visiter_clip_image010
visiter_clip_image012

L’Eglise Saint-Nicolas située au sommet du village, romane, XIIe siècle. Elle possède une abside en cul de four en bel appareil, moyen et un porche en arc brisé aux claveaux extradossés. A l’intérieur un retable du Maître autel, dédié à Saint-Nicolas, un retable Saint-Sébastien, sculpté en 1525(classé) avec ses trois panneaux en demi relief, un retable avec peinture naïve primitive (1571). Eglise restaurée ainsi que les retables pendant les années 1990-2000.
Inscrite à l’inventaire des monuments historiques

La Chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs située à l’extrémité Ouest de l’esplanade du Château, érigée en 1607, par les habitants en expiation du massacre des cinq membres de la famille Pontevès.
Restaurée et remis au culte catholique en septembre 2009.
Inscrite à l’inventaire des monuments historiques

visiter_clip_image014
visiter_clip_image016

La Chapelle Sainte-Pétronille :
A 2 kms au sud du village, XVIIe siècle, Sainte-Pétronille, martyre romaine, passait à tort pour être la fille de prédilection de Saint-Pierre et fut, de ce fait, à l’origine de l’adoption par le France « Fille aînée de l’Eglise » du patronage de Sainte-Pétronille dont le culte s’éteignit à la fin du XVIIe siècle.

La Chapelle Saint-Laurent :
A 2 kms au Nord-Ouest du village, domine le hameau de Saint-Laurent, à 1 km de là, un sentier conduit à l’ancien moulin de Bargème, en ruines, situé sur l’Artuby

visiter_clip_image018
visiter_clip_image020

La chapelle Saint-Antoine :
Chapelle votive, une des plus anciennes du département. Inscrite à l’inventaire des monuments historiques.

Le Four Communal du XVIIe

visiter_clip_image022

La Fontaine du XVIIe.
Elle est alimentée par une source qui prend naissance à l’Ouest de la montagne du Brouis, canalisée jusqu’au village.